Loading...
Equipe 2

Entre abnégation et insuffisance

        Sur le papier ce match semblait presque joué d’avance. 

Rien qu’en observant l’énorme écart au classement et au regard du résultat du match aller , les locaux craignaient de  devoir courir après le ballon.  Le leader venant rendre une visite de 90 minutes et  repartant avec 4 points  .       

                          P1000884

 

Abnégation et insuffisance

S’attendant à subir ,les joueurs de la deux restaient bien en place défensivement en laissant la possession à Seltz. Ils s’appliquaient à réduire les espaces  tout en étant proches des adversaires, ce qui rendit la tâche difficile à leurs l’attaquant de pointe. Néanmoins, la première occasion franche est à mettre à l’actif de l’USP après 10 minutes. Le gardien adverse garda sa main ferme et remportait son fac à face. Ce qui aurait pu être le scénario idéal n’en fut rien.

ABNÉGATION, lorsqu’il faut défendre en harcelant les adversaires et couper les trajectoires. 

ABNÉGATION encore, lorsque à la demie heure de jeu le score est encore de 0-0 et nullement immérité.

INSUFFISANCE quand les actions offensives ne sont pas assez accompagnées et quand à la 35′ minute, un des premiers tirs cadrés fini au fond.

Les Bleus, en orange ce soir, regagnaient donc les vestiaires avec un but de retard face à des verts en noir,tout en ayant quelques petits regrets.

                                                P1000885

INSUFFISANCE aussi, quand dès le premier corner en seconde période, les visiteurs doublaient la mise à la 52′ minutes, compliquant sérieusement la chose.

ABNÉGATION, car malgré ce contre-coup les gars continuaient à s’appliquer de tel sorte que le leader était loin d’avoir match gagné. 

Et si ce petit brin de réussit n’eu pas manqué, la balle; que le gardien visiteur vit, tout heureux, heurter son poteau pour ressortir ensuite, serait rentrée pour le 1-2 et aurait permis d’espérer. 

INSUFFISANCE malheureusement, au moment d’aborder le money time. Plus les jambes ni la lucidité pour faire cet effort supplémentaire qui aurait pu être déterminant.

Seltz profitait ainsi des espaces pour s’offrir plusieurs occasions, toutes gâchées. sauf cette dernière à la 90′ minute qui fit mouche.

Certes, c’est une défaite, mais celle-ci ne laissera pas un goût amer mais plutôt picon .