Loading...
U18

U18P : 1 point… et c’est tout!

ASL Robertsau 2- USP : 2-2
Mi temps : 2-2
 
Buteurs USP : Hartmann T – Kornetzky K
 
Composition USP : Edighoffer T – Eyermann T – Bertrand F – Busch W – Haessig J – Heimlich A – Fischer C – Junod G – Hartmann T – Zacher J – Kornetzky K – Wernert A – Kelhetter R
 
Les joueurs de l’entente se rendaient samedi chez la lanterne rouge Robertsau 2, avec l’ambition de prendre ses premiers points à l’extérieur. Dès l’entame, Kornetzky hérite d’un long ballon dans la surface, mais sa tête n’est pas assez puissante, et le portier capte.
6è, un long ballon anodin est envoyé dans la surface de réparation de l’entente, Edighoffer se couche sur le ballon mais rate totalement sa prise de balle et offre le 1-0 aux locaux. Douchés mais pas abattus, les visiteurs se ruent à l’attaque pour tenter d’égaliser. C’est le capitaine Kornetzky qui remettra les équipes à égalité d’une frappe dans la surface.
Sur l’engagement, le capitaine adverse envoi une frappe directement sur le but, et Edighoffer, sans doute resté aux vestiaires, voit La Robertsau reprendre l’avantage. Dans la foulée, Junod G, après un contact tête contre tête doit abandonner ses coéquipiers pour aller se faire soigner aux urgences. Agacés, les rouges n’y arrivent plus, ne réussissant plus à aligner 3 passes. Brouillons dans le jeu, battus dans les duels, ils vont tout de même revenir au score. Une frappe de 20m de Hartmann fini sa course au fond des filets, bien aidé par une erreur du portier adverse.
 
Une deuxième mi temps de piètre qualité!
 
La soufflante reçue par les joueurs à la mi temps n’aura eu aucun effets. Le jeu se cantonne au milieu de terrain, et ce sont les locaux qui prennent le jeu à leur compte, pratiquant un bon football. Les visiteurs défendent néanmoins bien, mais ne produisent rien d’intéressant offensivement. Les 2 équipes se quitteront sur ce score de parité.
 
Si l’on veut être positif, on retiendra le point pris à l’extérieur, mais le groupe devra se ressaisir très vite, et être capable de faire des matchs complet, car on assiste trop souvent à une 2è mi temps sans conviction, sans idées pour faire les différences souhaitées.
 
libero felis Praesent sed facilisis vulputate, tristique