Loading...
Equipe 2

Un match digne de son niveau

A qui la faute ?

Dans une rencontre de pyramide A D3, entre le 4éme et le 5éme , à quoi peut on s’attendre ? Et bien à pas grand chose hormis un but digne du bêtisier de Téléfoot. Et  avec cela les deux équipes étaient à 12 et devaient évoluer sur un terrain comme cela, il est évident que le spectacle ne fut pas au rendez-vous !

                                                                              terr

Soucieux de bonifier les points acquis lors du dernier match et conscients que la rencontre allait être musclée ,les Bleus vont sur le terrain avec de bonnes intentions…

                                                                             echf

… Mais comme à l’image de l’échauffement ,l’ensemble ne semblait pas très cohérant. Ce qui fut le cas tout au long de la rencontre. L’adversaire du jour ne cherchant pas à prendre le jeu à son compte mais plutôt à détruire celui des visiteurs ,à la limite de la régularité selon l’arbitre , au-delà selon d’autres, les bleus ont toutes les peines du monde à mettre le pied sur le ballon en ce début de rencontre. Sur l’une ou l’autre approximation défensive Surbourg se créait des occasions qui pouvaient faire mouche. Ce n’était qu’après 10 mn de flottement  que l’équipe du coach Polo se procura la première action tranchante. Désormais ont sentait que l’USP pouvait marqué sur une action plus ou moins bien amenée et que Surbourg pouvait les piéger sur un contre . Et on sentit cela jusqu’à la…. pause.

Il se mit à pleuvoir !

La seconde période reprenait sous un joli soleil de printemps ,certes  avec un petit vent mais une température agréable pour un footballeur. Quand soudain les coups commençaient à pleuvoir. Il y eu quelques prémices en première période, mais l’arbitre pesant qu’il s’agissait d’une météo capricieuse  estima qu’il valait mieux attendre avant de déclencher une alerte météo. En ce fut après la énième fautes  qu’un guerrier local écopa d’un carton couleur jonquille qui allait bien avec son maillot. Les Bleus essayant de passer entre les goutes ne se créaient que quelques demi occasions ,trop peu pour espérer conclure. Et sur leur seul tir cadré en seconde période, les locaux ouvraient le score, plus contents d’avoir joué un mauvais tour à leurs adversaires, que le fait de pouvoir engranger 4 points. Il restait environs de 20 mn pour revenir.

Un but venu de nulle part

S’efforçant à jouer vers l’avant  afin d’accrocher une égalisation bien méritée, l’USP se heurtait régulièrement à …son jeu brouillon. Suite à une blessure ( ou simulation), et lors de la  rentrée de touche  qui s’en suivie à 35 mètres du but adversaire,  les Bleus décidaient de remettre le ballon comme le veux le fair-play. Nicolas envoyait donc une passe au sol en direction du camp adverse. Les défenseurs voulant grappiller quelques secondes supplémentaires, laissaient filer jusqu’au malheureux gardien à qui elle passa entre les crampons pour finir péniblement sa course au fond du filet. Sans vraiment se concerter , les bleus décidèrent qu’ils avaient atteint les limites de leur fair-play et reprenaient leurs places en attendant que les locaux engagent.